23/09/2013

ça y est, c'est décidé, je fais mon entrée dans la blogosphère !

Qui suis-je ? Sabine, une maman qui aime, qui bosse, qui mange, qui dort, qui aime, qui bosse, qui mange, qui dort.....et dans sa tête, plein de choses : des tristes, des jolies, des envies, des rêves, des pensées roses et noires, un fourmillement de neurones tantôt au repos, tantôt en ébullition, souvent en émerveillement, encore plus depuis l'arrivée de son enfant, mon petit cœur, le petit lapin, le petit poulet, mon canari, ma vie, mon plus beau voyage, mon plus beau cadeau, le plus beau, le plus beau, le plus beau ! Donc, me voilà ! 

Ecrire ou ne pas écrire... Il y a bien longtemps que je me suis dit "tiens, tu devrais écrire". Et oui, on m'a souvent complimenté sur mon écriture. Aligner des mots, les faire sonner, vibrer les uns les autres, jongler avec les verbes et les sujets....j'adore ça ! et a priori, ça se sent....alors quand mon chéri m'a lancé via téléphones interposés, lui en IPhone, moi en BlackBerry, "tu n'écris pas, quel gâchis", je me suis donc vraiment, mais vraiment décidée à me lancer.

Bizarrement, je n'aime pas lire. Comment peut-on aimer écrire sans aimer lire ? lorsque j'étais petite, je dévorais mes livres de classe avant même la rentrée, j'aimais lire parce que j'apprenais des choses. Puis chemin scolaire faisant, arrivant en première avec toute la panoplie de bouquins imposés pour le bac français, lire fût pour moi une corvée et depuis, du haut de mes presque 38 ans, 90% des bouquins qui figurent dans ma pseudo-bibliothèque ont été commencés, jamais terminés. Ce n'est pas par manque de temps, mais dès les premières pages, très vite, je lâche le livre, soit que l'histoire ne me plaît pas, soit que ça ne va pas assez vite, soit que je n'accroche pas au style, soit que les mots renvoient à des images qui ne m'évoquent rien ou que j'ai l'esprit ailleurs, allez savoir. Bref, tout un tas de raisons qui font que je ne lis pas. Si on analyse un peu la chose, peut-être que je n'aime pas que l'on me raconte des histoires ?

D'où mon frein intérieur à ne pas écrire. Ecrire, c'est bien, mais pour raconter quoi ? intéresser qui ? tomber sur une Sabine qui va lâcher un quart d'heure après avoir commencé parce qu'elle s'emmerde, qu'elle a autre chose à faire, parce que "vraiment là, mais qu'est-ce qu'il veut dire, je n'y comprends rien, il faut que je re-re-relise, j'ai dû louper quelque chose entre le 2e paragraphe de la 3e page, et le 4e paragraphe de la 5e page" ? alors non mais alors pas du tout,  pas du tout envie de faire chier les gens à raconter ma vie, mes amours, mes emmerdes. 

Puis passant un peu de temps à surfer de blogs en forums à la faveur de mon récent congé maternité, en y réfléchissant un peu, je me dis aussi que finalement, énormément de gens écrivent, c'est donc qu'il y en qui aiment lire...au mieux on consommera mes mots un peu, peut-être beaucoup, au pire on me zappera et ma flopée de mots s'en iront perdus dans les limbes de la blogosphère.  

Je me lance et vais donc vous livrer toutes mes pensées, des plus roses aux plus noires....les pensées d'une maman moderne, en proie au bonheur et à l'angoisse, frémissante et jubilatoire ! Je n'ai pas de sujet en tête, mais sans aucun doute, mon expérience de la grossesse, de la maternité, et de l'allaitement - parcours du combattant, la vie qui défile, le temps qui passe et qui fait peur, ce monde qui va trop vite, les gens qui ne s'écoutent pas, qui parlent mal, les problèmes de communication mis à toutes les sauces, etc. Il y a beaucoup à dire ! A très vite !!

Les commentaires sont fermés.